décembre

Décembre, le mois des fêtes

Le 6 décembre, on fête la Saint-Nicolas, mais pas que . . .

Ecole des Sœurs

Le 6 décembre 1930, curieusement, toutes les leçons données dans les classes portent sur le thème de la Nation.


La Société des Nations est issue du traité de paix signé le 28 juin1919 mettant fin à la guerre. La société des nations a pour mission d’assurer au monde la paix. En 1928, le personnel enseignant est tenu d’éduquer les élèves à ce sujet.


Ce 6 décembre 1930, quelques sujets de leçons dans les différentes classes du degré inférieur :


  • au Busteau :  élocution : la guerre est terrible

                                 vocabulaire : nos alliés de la guerre de 1914

                                 chant : "La ronde de la société des nations " 


  • au Centre :  élocution : un conflit dans la cour de l’école

                               vocabulaire : les frères et les sœurs

                               récitation : "J’aime ma patrie"


  • à La Liberté :  élocution : la patrie

                                  historiette : un conflit dans la cour de récréation

                                  causerie :  "Ce qu’il faut faire quand surgit un différend."


Au degré supérieur et au 4ème degré, on fait de l’arithmétique : il s’agit pour les élèves d’additionner les estimations de dépenses de guerres, de dommages aux biens et personnes, d’en retirer les compensations reçues après les accords de paix et d’en conclure que la guerre ne paie pas.

Tous les exercices sont tirés d’un ouvrage de référence juste paru et déjà acquis par l’école :

Couverture de l’ouvrage de référence de la journée du 6 décembre 1930

En 1979, saint Nicolas est en visite à l’école du Busteau . . .

A gauche du « Grand Saint », M. Wohl, directeur de l’école, à droite , Mme Micheline Joassart, institutrice maternelle.

Ecole des Frères

Le matin du 6 décembre 1970, les élèves de l’école Saint-Joseph reçoivent « station-service, soldats prêts à l’assaut, codes de la route pour futurs policiers, petites imprimeries pour candidats imprimeurs et jeux de société pour les plus grands ».  

L’après-midi, du cacao et des tartes au sucre sont offertes par le comité scolaire.

 

Cette année-là, les élèves de 1ère année rédigent, avec leur enseignant, une lettre à Saint Nicolas :


« Cher saint Nicolas,


Nous nous excusons pour le désordre de notre banc, nous allons tout ranger, tu trouveras ainsi de l’ordre quand tu viendras samedi.

Nous te remercions pour les jouets que tu nous as apportés chaque année et maintenant saint Nicolas nous ferons un effort à l’école.


Au revoir saint Nicolas. »

Ecole Saint-Louis

Webmaster V.S.