janvier

Janvier, on se chauffe !

En hiver, un horaire spécial est parfois instauré, on se réchauffe au mieux.

Ecole des Sœurs

Dans les années 1950, on rentrait un quart d’heure plus tard le matin. On apportait ses pantoufles en classe.


« Le port du pantalon était interdit sauf par très grand froid, on y avait droit à condition de passer une jupe par-dessus. »


Au Busteau, un poêle à charbon subsiste dans les classes, les élèves y déposent leur gamelle et leur gourde.

Ce n’est qu’en 1963-64, qu’un poêle à mazout sera installé.

Classe du Busteau vers 1960, à gauche : le poêle

Ecole Saint-Joseph

En 1875, les élèves payent annuellement 3 F pour le chauffage et l’entretien des classes. 

 

En 1934, le chauffage central est installé dans les classes.


André Capron se souvient : «Jusqu’à ma 3ème année, je crois, il y avait un poêle au milieu des classes. Ceux qui étaient autour avaient trop chaud et ceux qui étaient dans les coins avaient froid. Ensuite, il y a eu des radiateurs dans toutes les classes. »


En hiver, les cours se terminent à 16 heures au lieu de 17 heures.

Ecole Saint-Louis

Webmaster V.S.