Fusion et mixité

Après le départ des Sœurs, à l’époque de Monsieur Lamotte, à l’école des garçons, et de Monsieur Linguelet, directeur à l’école des filles, les écoles évoluent .

Apparition de la mixité

En Belgique, la mixité scolaire s’installe peu à peu dans les écoles primaires à la fin des années 1970. Les raisons en sont surtout financières.

A Ghlin, il semble que la mixité apparait timidement lors de l’année scolaire 1987 - 88 dans les deux écoles qui ont chacune leur directeur attitré : M. Lamotte pour l’école des garçons et M. Linguelet pour l’école des filles.  La fusion entre les établissements ne tardera pas.


Voir le chapitre sur la mixité et la fusion des écoles

Regroupements des écoles, fusions

La population des écoles évoluant selon la démographie, des regroupements sont progressivement opérés. Par exemple, Monsieur Lamotte dirige non seulement l’école des garçons rue de la Culture (école St-Joseph) mais aussi l’école de la place Bastien (école des Sœurs).

Monsieur Linguelet gère l’école du Centre et celle du Busteau, toutes deux anciennes écoles des Sœurs ; plus tard, d’autres implantations viennent s’ajouter à ses fonctions.  

Sur la photo ci-dessous, M. Lamotte, directeur, a réuni les enseignants de ses deux écoles : rue de la Culture et place Bastien

De gauche à droite :


Debout : Mme Flament (5e et 6e primaires, St-Joseph), Mme Léger (2e primaire, Bastien), Mme Ghislain (2e maternelle, Bastien), M. Cardinal (3e et 4e primaire, St-Joseph), M. Lamotte (directeur et 3e primaire, Bastien), Mme Lamblin (3e primaire, Bastien), Mme Soyez (3e maternelle, Bastien)



Assises : Mme Dehut (1e maternelle, Bastien), Mme Lhoir (1e et 2e primaire, St-Joseph), Mme Delvigne (1e primaire, Bastien)



D’autres écoles sont intégrées à l’école Saint-Louis. Dès 1985, l’école de Nimy qui s’était déjà regroupée avec la petite école maternelle de Jurbise rejoignent l’école Saint-Louis de Ghlin et sont gérées par le même Pouvoir Organisateur et parfois le même directeur . Le Petit Sacré Cœur de Mons au chemin de la Procession, vient, un temps, rejoindre le même PO. Des directeurs spécifiques y sont attachés un moment.

Des directeurs se succèdent ou se côtoient. Ils gèrent un nombre variable d’implantations au fil des nécessités. Mme Annette Flament assume la direction de Ghlin Bastien, Nimy et Jurbise, de 1997 à 2004. Les enseignants passent d’une implantation à l’autre selon le nombre d’élèves. 

 

Ci-dessous, Annette Flament, directrice et son équipe de la place Bastien.

De gauche à droite :


Annette Flament, Marie-Jeanne Léger, Rolande ? , Marie-Hélène Diricq, M. Millet, Pascale Lhoir, Anne-marie Ghislain

Laurent Ullens prend la suite de M. Linguelet. Yannic Carlier et -un court moment- Marc Wuidar prennent la suite avant l’arrivée de Béatrice Balcaen qui assume la direction de l'école Saint Louis, rue de Mons et rue de la Culture, et de l'école de Nimy. Tandis que Chantal Mets dirige l'école Bastien, l'école Chemin de la Procession et l'école de Jurbise.

  

Ci-dessous, Madame Mets, directrice, a réuni son équipe de la place Bastien, en face du chalet situé dans la cour de l’école

De gauche à droite :


Yvonne Sabuzi (entretien), Eléonore Cavalucci, Pascale Lhoir, Pascale Visée, Aurélie Durand, Stéphanie Linguelet, Catherine Delespesse,

Chantal Mets (directrice), Fabiola Rataczak (aide à la surveillance), Patricia Mazzeo (aide à la surveillance)

Béatrice Balcaen, directrice a réuni rue de Mons , l’équipe qui travaille rue de Mons et rue de la Culture

De gauche à droite :



3e rang : Dominique Legrand, Bernadette Sevrin, Fabrice Myant, Mathieu Amaruso, Edgard Dilbeck,Virginie Guilmot, Véronique Adam, Béatrice Balcaen (directrice)



2e rang : Virginie Pigeon, Mara Festa, Rachele Campara, Christine Saintenoy, Nathalie Bequet, Cécile Delassoye, Laeticia Amaru




1e rang, accroupies : Christine Moreaux, Monique Eggen

Equipe de l’école Saint Louis à Ghlin, 2010-2011 (rue de Mons et rue de la Culture)

Ecole Saint-Louis

Webmaster V.S.